Au fil du temps

Au fil du temps
15 novembre 2015 Mireille

Donnons nous un rêve

Je rêvais de voyages, d’évasions, de découvrir de nouveaux paysages mais aussi et surtout de rencontrer des gens qui vivaient de manière différente à la mienne.

Je n’aurais jamais pensé concrétiser ces rêves dans ma maison à roulettes. Pourtant, en me promenant au gré du vent avec toutes mes petites affaires personnelles sans cesse avec moi, je peux aller ou bon me semble, mon vestiaire été /hiver et ma brosse à dent suivent mes péripéties. C’est certainement la manière la plus économique de voyager qui existe puisque mon camping car, c’est à la fois ma maison, ma voiture, mon hôtel, mon restaurant.

IMG_2986

J’avais peur de partir, seule, une peur inexpliquée, celle de l’inconnu je pense.

Je crois que cette peur est normale lorsqu’on se retrouve solo dans une situation nouvelle. Il faut reconnaître que lorsqu’on voyage seule, on n’a personne pour partager les problèmes quand ils arrivent mais heureusement, ils restent rares.

Je n’ai pas vraiment vécu d’agression, juste un petit problème avec un fou qui a frappé avec insistance à mon camping car, une tentative en Espagne sur l’autoroute et quelques paroles ou gestes déplacés. Mais franchement, tout ceci reste de l’exception, puisque je voyage maintenant depuis plus de 15 ans !

Réenchanter le monde

Je vis comme à la maison, sauf que je dors souvent dans des lieux magiques, au bord d’un lac, d’un ruisseau, d’une rivière ou d’un torrent,  au sommet d’une montagne, près d’un troupeau de moutons, à quelques mètres de la mer ou de l’océan, et tout ça, la plupart du temps gratuitement.

IMG_4418

J’adore apprécier  les spécialités culinaires des régions ou pays que je visite, d’acheter du poisson à un pêcheur près d’un lac ou d’un torrent, ou aux étals sur le port, au sortir du bateau, de me ravitailler de fruits, légumes, fromages, charcuteries et conserves aux fermes, souvent biologiques, de goûter les vins directement à la propriété lorsque je visite les chais.

J’adore manger les fruits directement sur les arbres, cueillir et glaner mes repas.

IMG_3239

L’histoire racontée par les personnes même qui l’ont vécue ou leurs ancêtres est une mine de savoirs.

C’était la découverte des muriers, ces grands arbres qui donnent un fruit ressemblant à une larve mais au goût si doux. Les mûriers qui forment encore de véritables haies arborées dans certaines régions. Cultivés autrefois pour la fabrication ancestrale des soieries grâce à la boulimie des vers à soie —-

C’était la dégustation de figues dans une ferme du Béarn, figues à volonté, mûres à point. J’étais sous le figuier et j’y ai bien passé une petite heure à choisir les fruits les plus juteux et les plus gorgés de soleil.

Ou bien des figues sur le bord de la route, dans une énorme barquette, avec un écriteau « servez-vous » – merci au généreux donateur que je n’ai pas rencontré.

C’était des prunes à gogo après la visite d’une miellerie grâce à un agriculteur passionné par son travail, un miel d’exception, récolté avec amour avec un sacré respect des abeilles.

C’était, dans une ferme de l’Ariège, la production d’un ail si sucré qu’on pouvait le manger sans accompagnement.

C’était le goût inégalable d’un steak de l’Aubrac, directement dans la région, mangé sans remords car j’ai pu constater la merveilleuse vie des vaches de l’Aubrac, qui vivent heureuses en famille, bien loin du stress du métro Parisien. Agriculture raisonnée et raisonnable,  suivi par l’incontournable aligot.

Des fromages aux saveurs si proches des régions qui les fabriquent,

Et aussi

Des artisans, des agriculteurs, des vignerons qui m’ont ouvert la porte de leur domaine et expliqué leur travail avec passion.

Un vieux monsieur, au fond d’un chemin sans issue dans le Pays Basque, sa maison bordée de milliers de fleurs champêtres, avec, à quelques mètres la sérénité d’une jument et de son poulain.

IMG_2675

Le pouvoir de la nature

J’ai toujours aimé la nature mais je n’aurais jamais espéré y trouver tout ce qu’elle m’a apporté au cours de ma vie en camping car.

Depuis le jeu des rayons de soleil dans les arbres de la forêt, les sauvages comestibles au fil de mes balades, le spectacle incroyable d’un double arc en ciel sur un lac un soir d’orage, la stupeur d’un énorme cerf lorsque nous nous sommes rencontrés au détour d’un chemin, lui, digne et magnifique, moi, toute émue de tant de splendeur, le doux murmure d’un ruisseau tout au fond d’une prairie, la symphonie fantastique des oiseaux lorsqu’ils accompagnent mes balades et tant de merveilles chaque jour qu’il me faudrait plusieurs pages pour vous les dire.

IMG_3481

Tant de moments, de lieux, d’êtres qui font de ma vie en camping car un rêve éveillé.

Ancienne chef d’Entreprise, je suis à la retraite et je vis dans mon camping car à temps complet.

22 Avis

  1. cardon 4 années ll y a

    je vous envie mais je n’ose pas franchir le pas pourtant j’ai un tres beau camping car de 2014 mais seul sa me fait peur de la solitude

    • Auteur
      Mireille 4 années ll y a

      Bonsoir Jean Pierre, il y a bien sûr des moments de solitude mais croyez moi, les rencontres entre camping caristes vivant dans leur camping car sont différentes et bien plus vraies que celles que vous pouvez faire autour de chez vous ou avec les gens qui sont en vacances. On se rencontre, on peut faire un bout de route ensemble, on se sépare et on se retrouve — De toute façon, on vit avec internet, donc on garde obligatoirement contact avec les amis – Et puis, l’importance d’ une relation d’amitié, se situe plus dans la qualité des échanges que dans leur quantité.

  2. CALLEJON 4 années ll y a

    Mireille , je vous trouve très courageuse de faire des voyages toutes seule, mais cela vous permet de voir de joli Village…et la liberté …ces génial…nous nous avons eu une pers qui est rentré dans notre camping C en Espagne nous dormions , sur une air d’autoroute ne jamais faire ça….autrement le Portugal très joli…bon voyages à venir et peut être une rencontre , bonne route à vous une bonne année 2016….bonne santé… je me nome MIREILLE aussi……

  3. FOUNAUD anne Marie 4 années ll y a

    Bonsoir,
    Je viens de découvrir votre blog et je voulais vous dire combien je suis admirative ! Je crois que je serais incapable de partir seule comme vous faites ! Entre le fait de conduire seule le cc et me retrouver seule, jour après jour …… Chapeau!
    Bonne continuation et merci .

    • Auteur
      Mireille 4 années ll y a

      Merci, je vous ai laissé une réponse dans votre boite mail

      • Auteur
        Mireille 4 années ll y a

        Merci Mireille – je vous ai envoyé un mail

    • Nicole lott 3 années ll y a

      Anne Marie
      Tous les jours je rêve de partir à l aventure en camping car
      Mais seule je ne ferais jamais le saut….
      Vous aimeriez rencontrer une partenaire?
      Ns pourrions communiquer un temps apprendre à se connaître et si compatibilité il y a…
      Partir!!!!!
      Qu en dites vous ?

      • Auteur
        Mireille 3 années ll y a

        Bonjour Nicole
        Je ne suis pas Anne Marie, peut-être vous êtes vous trompée de destinataire ? Je voyage seule par choix car il m’est très difficile de partager l’espace restreint d’un camping car —- Par contre, si vous avez votre propre véhicule aménagé, je fais quelquefois des voyages avec d’autres équipages.

        • Nicole lott 3 années ll y a

          Merci pour votre message
          Mireille
          En fait j espérais à travers mon message et votre blog trouver une personne pour partager avec moi l aventure en camping car
          Si on me propose je pense que je serais partante je n ai pas de camping car mais je suis prête à me lancer
          Merci à vous
          Nicole

  4. Maud 4 années ll y a

    Bonsoir Mireille
    Merci, j’ai tellement aimé vos écrits et photos que pour mieux les savourer et me concentrer dessus, j’ en ai fermée la télé
    Je suis aussi une ancienne chef d’entreprise, ayant tout perdu après une faillite, je voyage depuis 3 ans en camping car avec ma co-pilote Hanoï, une shi tzu de 7 kg: mais pour l’instant en France et conserve une petite location pour justement le courrier et l’adresse fiscal, difficile de sauter le pas, de vendre le peu qui me reste et pourtant!!!! j’y pense tout les jours
    Je pense repartir de Picardie ( après deux mois et demi dans le sud ) fin février pour le Portugal, au moins pour 3 mois là bas au soleil, enfin j’espère, avec les changements climatique
    Donnez nous régulièrement des infos, pour ce soir j’étais pas chez moi, mais en voyage avec vous
    Amicalement
    Maud..66 ans

    • Auteur
      Mireille 4 années ll y a

      Merci Maud pour ce très gentil message. Je viens de quitter le Portugal pour l’Espagne, non pas en raison du temps mais surtout du nombre impressionnant de campings cars en collé serré – je ne me sentais pas dans mon monde 🙂 Je vous souhaite de beaux voyages dans ce pays que j’adore, les Portugais sont vraiment très accueillants, le pays est magnifique, très abordable financièrement — que du bonheur ! Vous verrez la vie dans nos maisons à roulettes, c’est vraiment formidable, riche de rencontres, de paysages incroyables — Perso, je ne regrette pas 🙂

  5. colette 4 années ll y a

    bonjour vivre en camping car sais possible moi et mon marie dans 4 ans comme il sera en retraite on va parcourir le monde en camping car il faut profité dans la vie sais notre souhait le camping car sais génial vive la liberté

  6. TARAUD 3 années ll y a

    Eh bien.. J’attendais de voir si une personne de mon âge avait l’idée de faire un an en fourgon aménagé. Vous dépassez toutes mes prévisions….. formidable. !
    J’ai 64 ans et songe réellement y parvenir. Vous me donnez des ailes

    • Auteur
      Mireille 3 années ll y a

      Bonsoir,

      N’hésitez pas, partez, c’est du bonheur, que du bonheur
      et liberté totale !

      Bons voyages à vous

    • bernard 3 années ll y a

      partons dans trois ans faire un road-trip sur le continent américain : du canada au sud. allons chercher un mercedes 608 aux pays-bas dans trois mois, le conforterons et à l’issue du road-trip, reviendrons en France, achèterons alors un RV américain de 10 m (avec tiroirs latéraux) et rayonnerons en europe jusqu’à « épuisement », ce projet est en cours d’élaborations depus un an déjà et il nous tarde de partir, nous sommes gérants saisonniers d’un camping municipal et avons la chance de recevoir des nomades, ce qui frappe, quelque soit l’âge, c’est que les épouses ne changeraient pour rien au monde, leur style de vie, alors foncez et merci à Mam ourse. carpe diem à tous !!

      • Auteur
        Mireille 3 années ll y a

        Merci pour votre gentil message.
        Oui, c’est sûr, quand on a goûté à cette vie, on n’a plus envie de changer. Bon voyage à vous, je sens que vous allez adorer !

  7. TARAUD 3 années ll y a

    merci de votre témoignage qui me pousse à aller de l’avant.
    J’ai toujours eu une soif de voyages à petits pas pour profiter vraiment de la nature, des rencontres, de LA VIE. et encore à 64 ans, j’ai envie de partir avec mon fourgon aménagé…………
    s

  8. alain 3 années ll y a

    très beau texte,qui donne envie de partir et d’ apprécier les bon moments BRAVO.

  9. bert 2 années ll y a

    Bonjour à tous et toutes, je partage les écrits de Mirielle, je pratique ce mode de liberté depuis 40 ans et j espère pratiquer encore quelques années, j ai commencé en CV camionnette, j ai eu différents véhicules, utilitaires aménagés, cc, et je suis revenue à mes origines de départ le fourgon, j ai toujours le même plaisir de rouler, de m arrêter dans des lieux sympas, sauvages, loin des rassemblements de CC que je fuis.
    La découvertes de lieux retirés, vieux villages, grands espaces est un bonheur, surtout pour mes compagnons à 4 pattes qui m accompagnent dans mes périples.
    La vie est belle si on a l envi et le regard. Bonne route à toutes et tous.

    • Auteur
      Mireille 2 années ll y a

      c’est vrai, la vie de nomade, c’est du pur bonheur 🙂

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*